Notre Programme

L’écologie positive.

Un projet pour Besançon avec les avis de 6 000 bisontins.

Le programme a été bâti à partir de nos convictions, principes et compétences, avec la participation des bisontins 

  • 6 000 bisontines et bisontins se sont exprimés 
  • 2 500 rencontrés chez eux et 700 heures d’échanges 
  • 3 400 via une plate-forme numérique 
  • 22 groupes de travail ont planché sur ces témoignages et sur l’expérience de terrain 
  • 150 experts, élus, et citoyens engagés ou non
    dans la vie locale ont contribué régulièrement à ces travaux 
  • 260 pages de contributions ont nourri ce travail 

Vos préoccupations essentielles : 

Éducation, mobilité, économie, écologie, sécurité, santé. Vous êtes attachés au centre-ville dont vous souhaitez qu’il retrouve une meilleure attractivité.

Lire le programme

Nos mesures phares

Besançon : Ensemble

Plus que jamais, Besançon doit protéger ses habitants, des plus jeunes aux plus anciens.
Tolérance zéro pour les incivilités

– Application stricte des arrêtés municipaux existants : alcool sur la voie publique, tenue en laisse des chiens… Nouveaux arrêtés si nécessaire, incivilité, affichage sauvage…

– Dépôt de plainte systématique pour toutes incivilités constatées et facturation aux contrevenants.

– Facturer aux contrevenants les frais de nettoyage liés aux incivilités (principe du pollueur-payeur) et développer les TIG (Travaux d’Intérêt Général).

– Garantir les trottoirs libres par une sévérité accrue tout en assurant les chargements et déchargement comme le travail des professionnels (artisans, soins…).

100 % des enfants accueillis en cantine

– Adapter les horaires des crèches aux heures de travail des parents ; expérimentation d’ouverture le week-end.

– Soutenir les familles les plus fragiles grâce à des ateliers de parentalité.

– Des horaires plus souples pour le périscolaire.

– 80 % d’alimentation bio et/ou locale.

– Gratuité des transports pour les enfants jusqu’à 11 ans, cette mesure facilite les sorties culturelles ou sportives des écoles et des familles.

Une banque du bénévolat

– Engager Besançon et l’ensemble des acteurs dans un grand plan d’action contre l’isolement.

– Maintenir la subvention au CCAS et conforter ses actions.

– Créer une banque du bénévolat.

Territoire zéro chômeur de longue durée

– Besançon, s’engagera pour le Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée et Entreprises à But d’Emploi.

– Valoriser les entreprises engagées et accompagner dans la transformation sociale et écologique grâce à un label « entreprises locales engagées ».

Mieux répondre aux besoins des associations

– Évaluer les besoins des associations pour mieux y répondre notamment concernant les salles de réunion et de convivialité.

– Salle associative de quartier à St Claude et aux Chaprais.

– Création d’une boîte à outils pour les associations pour faciliter leur quotidien (location de salles, conseils juridiques, communication…).

– Conforter le Forum des associations à St Jacques.
« Trophée 1901 » pour valoriser les actions des associations.
Ouvrir l’espace public aux associations pour leur offrir plus de visibilité.

Soutien aux besoins des clubs sportifs

 – Soutenir les clubs au plus près de leur besoins (locaux, appui à l’organisation de compétitions).

– Promouvoir le sport seniors, et le sport adapté (sport-santé), (pack vitalité senior).

– Promouvoir le sport féminin.

– Donner de la visibilité sur le budget pluriannuel par des contrats d’objectifs.

– Inclure l’éducation physique et sportive dans le temps périscolaire en mobilisant les clubs et les associations et lors de l’évènement de la fête des écoles / olympiades des écoles.

– Intensifier le sport adapté et le rapprocher du monde du sport valide.

– Samedi du sport : animation du centre-ville et promotion des clubs.

– Nouvelles pratiques urbaines : Parkour, Street golf, slackline, beach-soccer, pump track… Épreuves sportives aux jeux interquartiers.

 

Besançon : L’écologie positive

L’écologie est un véritable projet de société qui doit emmener tout le monde, loin des postures partisanes.

Un mouvement citoyen de végétalisation

Lancement d’un mouvement citoyen de végétalisation des espaces privés et publics en particulier des façades d’immeubles, trottoirs et toitures plates, aménagements refuges pour les animaux. La Ville mettra à disposition des riverains un kit de plantation, une partie de l’espace public, du conseil et de l’accompagnement.

Création d’une délégation au bien-être animal

– Interdiction des animaux sauvages dans les cirques.

– Création d’une délégation au bien-être animal.

– Évaluation de la santé des animaux et de l’avenir du parc zoologique de la Citadelle.

– Réalisation avec les associations d’un centre de soins pour animaux à Chailluz.

300 à 700€ pour l’achat d’un vélo électrique

– 5 voies prioritaire vélo (1,5 million d’euros par an), continuité des pistes cyclables, franchissement des points durs ; marquage au sol de l’ensemble des carrefours dans les six premiers mois du mandat pour une part modale qui passe de 5 à 15 %.

– Garages et parcs à vélos connectés pour plus de sécurité.

– Système de location et entretien de vélos.

– 50 km de voies nouvelles en site propre sur les 5 grands axes vers le centre-ville.

1000 toits solaires d’ici 2030

– 1000 Toits solaires d’ici 2030 (Ombrières sur les parkings, toits d’habitation, tertiaire et indutriels).

– Aucun toit plat public ne devra être réalisé sans capteurs photo voltaïques ou végétalisation.

– Production d’énergie renouvelable pour les bâtiments municipaux pour l’eau chaude, le chauffage et l’électricité, les carburants ( solaire, géothermie, bois, méthanisation, hydrogène, « agrocarburant » de seconde génération en économie circulaire).

– Accompagnement des projets de production d’énergies renouvelables portés par des tiers (éolien, hydroélectricité, méthanisation avec les agriculteurs…).

– Verdissement de la commande publique d’énergie en direction des fournisseurs d’énergie verte.

– Susciter et accompagner des « fruitières à énergie » (investissements citoyens participatifs dans les projets d’énergies renouvelables).

– L’emblème, 1er tour à énergie positive et végétalisée.

180 millions € pour rénover Planoise

– 700 LOGEMENTS réhabilités.

– Maison médicale.

– Coopérative du numérique.

– Nouveau gymnase.

– Réhabilitation des centres commerciaux.  

– Aménagement et adaptation des écoles.

Un logement à soi à prix abordable

– Bâtir des logements à prix abordables pour permettre à des familles modestes d’accéder à la propriété à Besançon grâce à l’office foncier solidaire.

– Priorité à la réhabilitation de logements, à la construction sur d’anciens sites bâtis pour limiter l’étalement urbain.

– Poursuivre une politique de construction neuve écologique. La reconquête ne suffira pas à répondre aux besoins, à assurer nos responsabilités et nos ambitions de développement avec de nouveaux habitants, en particuliers les primo-accédant alors que des familles s’éloignent de Besançon qui perd des habitants.

Besançon : Attractive et rayonnante

Pouvoir aliser ses rêves, exprimer ses talents grâce à une ville qui favorise l’audace.

Un office territorial de l’attractivité

– Son rôle sera le pilotage de l’attractivité économique, touristique et commerciale pour faire du Grand Besançon un territoire accueillant et privilégié pour les porteurs de projets et les créateurs de valeur et d’emplois.

– Les thématiques soutenues : industrie, services, commerce, tourisme, congrès, recherche, formation, enseignement supérieur.

Le palais de la musique et des congrès

La construction d’un auditorium à haute qualité acoustique permettra d’accueillir des congrès sur le site de la Cité des savoirs et de l’innovation et de recevoir dans des conditions optimales le Festival International de Musique et le Concours
de jeunes chefs d’orchestre.

Besançon capitale des cultures urbaines et du Street Art

– Une ville européenne du street-art et des cultures urbaines. Promotion de tous les festivals et évènements musicaux.

– Création d’un musée à ciel ouvert, avec un parcours sillonnant la ville à la découverte de fresques géantes, de sculptures et créations d’art urbain.

– Aménager les berges du Doubs comme lieu d’expression et de création artistique. Commandes publiques d’art contemporain, et création d’une fondation pour le mécénat.

– Les expositions et la valorisation des collections menées par le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie seront poursuivies et soutenues.

Première université du développement durable à Besançon

La ville se met à la disposition de l’Université pour qu’elle devienne la première université du développement durable avec l’ensemble de ses UFR, afin d’accélérer l’innovation, la formation les transferts de technologie entre la recherche, les entreprises et la collectivité et ses applications sur et pour le territoire.

Mobiliser les grands ambassadeurs de Besançon

Mandater des personnalités bisontines, femmes
et hommes « Grands Ambassadeurs » de Besançon : chefs d’entreprises, chercheurs, artistes sportifs … Autant de puissants relais pour faire la promotion
de notre ville.

Le projet de « portes en places »

Le projet « Citadelle de portes en places » dans le haut de la boucle avec la place Victor Hugo comme porte vers la Citadelle, sera un point d’appel de cette nouvelle offre avec l’animation régulière de cette partie de la ville.

Besançon : La métamorphose

Une vision ambitieuse et globale pour un centre-ville qui rayonne sur l’ensemble de la communauté urbaine et la région.

"L'emblème" sur l'Ilot du jardin botanique

Une tour bioclimatique à énergie positive

Sur le site de l’ancien jardin botanique, une tour bioclimatique permettant de conserver un grand jardin intégré dans la coulée verte, « L’Emblème» traduira et inspirera la transition écologique. D’une architecture contemporaine, bioclimatique, végéta- lisée, érigée telle un phare éclairant la Ville et le futur, « l’Emblème » abritera la Maison régionale de l’environnement et ses différentes associations, et des logements.

Une deuxième vigie sur le Doubs face à la Citadelle

La sœur jumelle de l’Emblème

Ce deuxième édifice bâti sur l’îlot Canot contribue à repeupler le centre-ville sans consommer de foncier nouveau. Un quartier sera aménagé autour après restructuration de l’ensemble du site.

La cité internationale des savoirs et de l’innovation à Saint Jacques

La nouvelle vitalité du cœur de ville

La grande bibliothèque, équipement unique en France regroupant une bibliothèque universitaire et une bibliothèque grand public.

La Maison Universitaire de l’Éducation.

Un auditorium de haute qualité acoustique permettant d’accueillir des concerts symphoniques mais aussi d’organiser des congrès et des colloques.

Un hôtel et un restaurant étoilé 

Un «hostel» sur le chemin de la véloroute et la via Francigena.

Habitat : logements sociaux, résidences étudiants, intergénérationnel, logements dans les bâtiments classés.

Un grand jardin qui se déploie, cour de l’Arsenal, place Saint Jacques, cour d’honneur, le grand mail central qui vous emmène jusqu’au balcon du Doubs au Petit Chamars libéré des voitures.

Des entreprises de production (Haute horlogerie, dispositifs médicaux) industries culturelles et créatives, start-up (village By CA du Crédit Agricole) commerces.

Une maison médicale

La préservation des joyaux historiques ouverts au public (chapelle du Refuge, apothicairerie).

Une promenade continue sur berges du Doubs

Des berges embellies, et animées

Une promenade en balcon sur le Doubs par un cheminement piéton, ponctuée d’œuvres contem- poraines, depuis le petit Chamars jusqu’à la Cité des Arts et Rivotte.

Relier la Citadelle au centre- ville: le projet de "portes en places"

Les belles histoires de Besançon

La visite de la Citadelle débutera place Victor Hugo grâce à une valorisation et animation des centres d’intérêts chargés d’histoire en pied de la forteresse. Avec pour volonté de relier le centre histo- rique et le centre commerçant de Besançon, pour un cœur de ville vivant et attractif.

Le Parc des deux rives

Un nouveau quartier d’expression créative et de promenade

Reliant les Prés de Vaux au cœur de ville, nous ferons de ce lieu unique, un site d’intenses activités et d’animations pour les Bisontins et les touristes, en révélant un véritable quartier de part et d’autre du Doubs. Bastion, Conservatoire, Frac, piscine Port joint, Rodia, friche culturelle, site Rhodia, forment un ensemble exceptionnel.

Le point de départ des parcours sport nature

Randonnées, trail, VTT, footing, activités nautiques.

« Totem » un pôle d’activités multifonctions sports nature

Un nouvel espace grand public

Nous réaliserons un parc de sport et de loisirs sur l’ancien site industriel de la Rhodia: le projet TOTEM implanté au sein de l’ancien bâtiment industriel. Ce sera un véritable pôle d’activités multifonctions. 

Un grand projet pour la Citadelle

Une animation spectaculaire grand public

La Citadelle deviendra un grand parc d’interpré- tation de l’œuvre de Vauban à l’échelle 1, qui présente et explique la forteresse, son histoire liée à celle de Besançon.

Font Resize
Contrast