Eric Alauzet a lancé ce mercredi 3 juin sur la place Granvelle sa nouvelle campagne. « Le contexte de grave crise sanitaire que nous vivons va entrainer des conséquences économiques et sociales importantes : il est impératif protéger les Bisontines et les Bisontins » indique le candidat aux élections municipales.

Prêt à surmonter cette crise avec son équipe expérimentée et compétente, Eric Alauzet a donné le ton de cette nouvelle élection où trois candidats sont en lice. D’un côté Anne Vignot, liste très à gauche, qui néglige complétement l’économie, d’un autre côté très à droite, Ludovic Fagaut, avec une proposition pauvre sur le volet économique et vide dans le domaine social et écologique, enfin la liste d’Eric Alauzet, qui va du centre-gauche au centre-droit composée de professeurs, d’infirmiers, d’étudiants, de retraités, de chefs d’entreprises, d’artisans, … Bref une liste qui ressemble aux Bisontines et aux Bisontins et qui le rassemble.

« La crise n’est pas un projet mais une période à surmonter » martèle le candidat pour Besançon.

 

Un plan massif de 120 millions d’euros pour l’emploi

La première priorité est l’économie « nous ne pouvons laisser disparaitre 10% ou même 5% de nos emplois » affirme Eric Alauzet. C’est pourquoi il annonce un plan massif de 120 millions d’euros pour l’emploi, la relance économique et la transformation écologique.
Ce plan contiendra plusieurs volets :
– Dès maintenant un fonds d’urgence
– Cet été un fonds sectoriel pour l’industrie, les TPE, le commerce, le tourisme ou encore le secteur du loisir,
– A l’automne un plan de relance et de transformation pour notre économie
Nous activerons les plans d’investissement de la France, de l’Union Européenne, et des investisseurs privés.

Une partie reste à définir, mais on voit bien que l’essentiel est là, et que le candidat a repris la campagne, plus déterminé que jamais.
Il le répète « nous avons le meilleur projet ».

 

Un nouveau Besançon

C’est un nouvel état d’esprit pour une nouvelle ville que veut instaurer Eric Alauzet et son équipe renouvelée.

« Il faut changer nos modes de vie, nos consommations, notre façon de manger, de nous déplacer » car l’urgence écologique aussi fait partie de ses priorités.
Le cap est donné : « Nous devons changer pour une économie plus résistante, plus résiliente, plus localisée ».

La crise sanitaire a mis nos fragilités au grand jour selon le candidat, et nous devons en tirer des leçons.

 

La santé un bien précieux pour les Bisontines et les Bisontins

Eric Alauzet le revendique « la santé est le bien le plus précieux ». Je veux que les habitants puissent avoir accès à des spécialistes. Nous sommes à Besançon ce n’est pas normal d’ attendre un an pour avoir un rendez-vous avec un ophtalmologiste par exemple ».

Pour cela, le candidat propose :
– un service médical de proximité avec le soutien aux maisons médicales et aux coordinations entre les professionnels grâce aux communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS)
– L’accompagnement pour l’installation des spécialistes
– que le travail des soignants et des aides à domicile soit facilité au quotidien

L’élu local veut mettre la prévention au cœur du dispositif !

Enfin, Eric Alauzet rappelle l’importance de notre hôpital et réitère son soutien, et sa volonté d’investir dans notre CHU. Il souhaite également soutenir la recherche et le développement en santé des thérapies innovantes ou encore les « dispositifs médicaux » pour enraciner le développement et l’industrialisation sur le territoire.

Pour conclure, on a pu voir un candidat déterminé, qui comprends les problèmes qui nous attendent et qui sait y répondre avec son équipe.

Il a un vrai projet, une ambition pour les Bisontines et les Bisontins.

Font Resize
Contrast